Découverte de la soumission et du SM soft

Posté dans : Histoire Sexe de Julie | 0

Tentations SM pour Julie

C’est encore moi, Julie, j’ai 24 ans. J’habite Metz. Je suis châtain, avec des mèches blondes. 1m65. Une cinquantaine de kilos. Un petit 85 A, et pas vraiment de formes, ce qui me complexe pas mal. J’aime bien mes jambes, mes cuisses même si je les trouve trop maigres à mon goût. Suite à ma rupture je vivais un peu repliée sur moi-même, mais grâce notamment à mes amies, j’ai commencé à remonter la pente. Mais malgré tout, avant d’être plus sûre de moi, je suis passée par une période de ma vie assez spéciale, je vais vous la raconter un peu ici. J’ai été pendant quelques mois la soumise d’un gars. Tout a commencé quand Camille m’a donné le FB d’un gars, un copain d’un copain, assez charmant paraît-il. Lui aussi sortait d’une rupture et cherchait à s’amuser. Camille m’a dit qu’un plan sexe me ferait du bien. J’avais jamais fait ça avant moi ! Mais je suis entré en contact avec lui, on a commencé à parler, il avait 28 ans, brun aux yeux verts, assez séduisant c’est vrai. Il a commencé à me mettre à l’aise, et on a commencé à évoquer une rencontrer ; puis un soir il a tenu à me dire la vérité. Plutôt dominateur en matière de cul, il cherchait une fille soumise. Je lui demandais des détails car je connaissais pas et il m’expliqua que je devais faire ce que je lui demandais. J’ai beaucoup réfléchi et vu que j’avais peu confiance en moi, me soumettre me paraissait plus simple. J’acceptais. Il m’invitait donc à venir chez lui pour discuter et bien entendu baiser.

Je suis arrivée, vêtue d’un jean et d’un top bleu ciel ; il m’a ouvert la porte, tout aussi charmant que sur FB ; on a commencé à discuter, à boire des coups sur son canapé ; j’étais de plus en plus à l’aise.

Puis, les choses la première fois ont rapidement dérapé. Il a brusquement ouvert son pantalon, en a sorti sa queue, à demie molle puis il m’a attrapé la tête et m’a forcé à descendre sur sa bite pour la sucer. Je m’attendais un peu à ce que la soirée dérape mais pas à cette vitesse ni de cette manière. Le gland enfoncé dans ma bouche, je fus contrainte de le sucer lentement ; et il me donnait le rythme en appuyant plus ou moins fort sur ma tête. Il voulait que je le pompe profondément, et je dus avaler sa queue en entier, mes lèvres frottant ses couilles, j’étais à deux doigts de m’étouffer car sa bite était assez large, et que je n’arrivais plus à respirer. Il me sortit la queue de la bouche et me la tapa sur le visage à de nombreuses reprises, me demandant de sortir ma langue pour la lécher. Je devais obéir quoiqu’il me dise, ça me plaisait assez en fait mais j’avais toujours peur qu’il aille trop loin, et je restai toujours plus ou moins sur la défensive.

Histoire sexe de Julie soumise

Une fois que je l’eus sucé une vingtaine de minutes, il se leva et alla prendre une capote, qu’il enfila prestement avant de me demander de me déshabiller devant lui. J’avais un peu honte de faire ça mais je reçus une gifle en plein visage me demandant de me dépêcher. J’étais choquée sur le coup, car ma joue me faisait mal mais j’obéissais et me retrouvais nue devant lui.

Il me prit par la taille et m’assit sur lui. Je le vis faire entrer son sexe dans le mien et il m’ordonna de la baiser. Une claque sur le cul et je commençais à monter et descendre sur sa queue, pendant qu’il se laissait faire, me léchant les seins, les titillant avant de ploter mon cul. Sa queue était bien large et je me frottai contre lui, ça me donnait beaucoup de plaisir, surtout de jouer son esclave. Il se mit à jouer avec mon clito et me le pincer doucement, ça me faisait lentement gémir et venir à l’orgasme. Il ne tarda pas à arriver car je suis très sensible dans cette position. Je me mis donc à jouir et il me laissa faire.

Puis une fois remise de mes émotions, il me fit basculer sur le côté, se mit derrière moi et me pénétra violemment, pinçant mes seins et mordillant mes lobes d’oreille. Je sentais sa grosse queue entrer et sortir et ma chatte s’écartait, surtout qu’il n’hésitait pas à ajouter ses doigts à sa queue pour me l’ouvrir davantage.

Il cracha sur mon visage, puis vint le lécher avant de m’embrasser avec la langue, je me laissais faire et je lui en demandais encore en bonne soumise. Il me baisait bien, mon ex ne m’avait jamais baisé d’une manière aussi sauvage, y avait aucun sentiment, juste de la grosse baise bien cochonne.

Puis, il me prit dans toutes sortes de position ; une levrette contre le bord du canapé, missionnaire sur son lit, à 4 pattes sur le sol et il finit par vouloir jouir. Il me fit asseoir et me demanda de le piper pendant qu’il se branlait, il voulait que je prenne tout dans la bouche et que j’avale. Il s’astiqua 5 minutes puis le foutre gicla dans ma bouche et je sortis ma langue pour tout recevoir en bonne chienne docile. J’avalai son jus et il vérifia cela, tout en claquant mon visage.

Ce fut notre premier rendez vous et ça dura quelques mois, où je fis tout ce qu’il voulait où il voulait. Il me baisa dans la rue, dans les transports, au cinéma ; je me fis remplir de sperme devant des inconnus ou des potes à lui ; je crois que c’est lui qui m’ a initié aux petits plus du sexe, et qui a fait que je suis aussi libéré désormais. Et quand il vit qu’il s’attachait à moi, il préféra arrêter car il ne pouvait plus me maltraiter en étant amoureux. Dommage, car moi aussi je commençais à l’aimer ce gars.

Pour vivre votre fantasme, au tel avec JULIE :

Pour écouter JULIE raconter ses récits sexe par tel :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *