Duo lesbien de ma chérie Magalie

histoire porno de seb & mag

Seb et Mag de retour pour leurs aventures coquines ! La c’est Seb qui vous écrit mais ma chérie n’est jamais très loin. Et je vais vous raconter la suite de notre soirée dans cette fameuse boîte à partouze que nous avions découvert dans un pays étranger. Après une bonne heure à se faire défoncer sa petite chatte, Mag est revenue toute douchée et pimpée à nouveau ; avec une envie, c’était de me combler à mon tour. Elle connaissait mes fantasmes et elle a déposé un baiser sur mes lèvres, avant de me dire de la laisser prospecter.

Elle est donc partie, en sous-vêtements, dans les coins câlin. J’ai donc passé une bonne vingtaine de minutes à regarder la salle, et la soirée avançant le coin ressemblait de plus en plus à un baisodrome. Les filles ici se lâchaient beaucoup plus qu’en France, j’ai le souvenir de scènes hallucinantes. Une nana qui suçait deux gars, au beau milieu de la piste de danse, le public l’entourant et la matant, dansant autour d’elle. Je la voyais mettre les deux queues dans sa bouche sans sourciller, sous les acclamations de la foule. Puis elle se mit à les branler l’une et l’autre, voulant les faire jouir et là Mag revint de sa visite, me demandant de la suivre.

Elle avait trouvé ce qu’elle cherchait, ce qu’elle me cherchait. Elle m’entraina donc dans les dédales de ce club, aux coins câlins immenses ou plus restreints, avant de me trouver une petite porte qui menait à un pièce. Il fallait presque se baisser pour y entrer, et elle me fit passer d’abord. Et je me retrouvai face à non pas une, mais deux magnifiques créatures. En train de s’astiquer mutuellement. Beau spectacle donc qu’un petit 69, surtout que les deux nanas étaient de superbes créatures, Mag me connaissait bien et elle avait fort bien choisi, une brune volcanique, avec des seins petits, mais fermes, un cul somptueux puisque je l’avais bien devant moi, il bougeait bien. Et au dessous, une blonde, les seins siliconés, un physique un peu plus simple, plus en chair, mais sympathique aussi ; une jolie langue qu’elle aimait bien passer sur le clito de sa copine.

J’entrai et je m’asseyais près d’elles pendant que Mag me déshabillait tranquillement. Je me retrouvai donc nu, la queue bien droite pendant que les nanas continuaient de se chauffer. Mag les a alors rejoint et elle s’est mise à lécher le trou du cul de la brune qui était au dessus, pour m’exciter davantage. La brune s’est alors relevée, émoustillée et j’ai pu voir son joli visage des filles des pays de l’est ; elle a embrassé Mag à pleine bouche pendant que la blonde se relevait et venait faire ma connaissance, m’embrassant moi aussi de manière très goulue. Je sentais sa langue entrer dans ma bouche pendant que sa main branlait ma queue doucement, la rendant de plus en plus dure.

Elle me branlait délicatement et Mag murmura une phrase à l’oreille à Svesta. Oui c’est son prénom, et elle vient tranquillement prendre ma queue en bouche pendant que sa copine me branlait, je m’allongeais sur le dos et je me laissais pleinement faire. Mag vient m’embrasser avec La blonde, puis s’occupa de mes tétons, elle aimait bien les avoir en bouche et me les suçoter doucement.

Trois nanas qui s’occupaient de moi. Voilà un fantasme que je voulais réaliser car deux cela avait été fait et bien fait. La blonde enfila donc une capote sur ma queue et se mit au dessus de moi avant de s’enfoncer lentement sur ma bite, tout en douceur. Je fus happé par cette chaleur et je pris immédiatement du plaisir quand elle s’agita sur moi. Pendant ce temps, Svesta ne perdit pas son temps et monta jusqu’à mon visage, se mettant elle aussi au-dessus de moi pour que je lèche sa chatte. Quel délice. Je goutai sa mouille, et je sentais un mélange de cyprine et de salive, j’écartais bien ses lèvres et y glissait ma langue, bien au fond. Son clito était bien sûr déjà tout dressé et j’eus directement envie d’enfiler mes doigts dans sa chatte, et elle gémit dès leur entrée.

 

recit erotique de seb & mag

Je voyais Mag en train d’embrasser la nana, pendant que la blonde lui caressait les seins, elle lui pinçait les tétons. Les seins de Mag étaient durs, ça m’excitait de voir les trois filles s’échanger des baisers, les langues passaient de bouche en bouche, et la blonde bougeait de plus en plus vite sur moi, proche de l’explosion. Elle jouit soudain, criant et finissant par se laisser aller sur le lit près de moi, visiblement satisfaite par ma queue. Restait la brune, puisque Mag avait déjà bien joui ce soir.

Je me relevais et je retournais la demoiselle, mettant son cul à ma portée pour le bouffer un peu, je crachais sur son anus, demandant dans un anglais approximatif si je pouvais l’enculer. Elle dit oui et Mag me suça un peu la queue, puis lécha le cul de la nana, avant de m’enfoncer la queue à l’intérieur, c’est elle qui choisissait la lenteur avec laquelle ma bite entrait dans son trou, la serrant un maximum, puis elle me laissait l’enculer jusqu’à la garde, et ne voulant pas rester inactive, elle se mit devant la brune et l’embrassa encore, lui tenant les cheveux.

Moi je la sodomisais, lui tenant les hanches, et j’entrais, je sortais de son cul qui avait été bien préparé au préalable. Ca m’excitait grave, elle était quand même bien étroite la salope, et elle remuait bien ses fesses à chaque fois, gémissant, disant fuck me more comme une salope de film de cul, j’étais aux anges. Je sentais que j’allais bientôt juter, je me concentrai un maximum mais la blonde m’acheva en venant lécher mes couilles, pendant que je baisais, ça me fit venir immédiatement et j’eus juste le temps de sortir ma queue avant de jouir sur les fesses de la nana. Le sperme, bien épais s’écoula lentement et Mag et la blonde vinrent le lécher ainsi que ma queue. J’avais tenu vingt bonnes minutes mais c’était parfait.

Pour vivre votre fantasme, au tel avec MAGALIE :

Pour écouter MAGALIE raconter ses récits sexe par tel :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *