Grosse baise au club libertin

histoire coquine de seb et magalie

Seb et Magalie, deux petits coquins du Sud de la France, en couple depuis une quinzaine d’années, avec deux enfants. Couple un peu particulier vous vous en doutez bien car extrêmement libéré, libertins, échangiste depuis maintenant 9 ans. Mais nous ne nous cachons rien, et nous pimentons notre couple ainsi.

Notre première histoire a eu lieu l’hiver dernier, quand nous avons décidé de tenter une nouvelle expérience dans un club libertin étranger, dont nous avions exploré les vidéos ensemble sur le net. Nous sommes partis en vacances, et bien entendu, nous n’avons pas choisi la destination au hasard ! Le troisième soir, voilà que nous avions revêtu nos habits de gala, j’avais mis mon plus beau costume, et Mag, malgré le froid, avait enfilé sa plus belle robe noire, généreusement courte et décolleté et ses bas opaques. Nous tapions à la porte du club et dans un anglais approximatif nous payions notre entrée.

Le club a tout ce qu’il y a de plus normal, pistes de danse, piscine, spa, coins câlins nombreux et variés mais la particularité dans ce type de soirées, c’était un spécial glory hole pour ma chérie. En général, le glory hole est un trou dans lequel les hommes passent leur queue pour se faire sucer ou prendre une femme à l’aveugle. Mais ici c’était beaucoup plus sympa.
Magalie se déshabilla et ne garda que ses bas, les gars regardaient déjà ses formes généreuses, puisque ma chérie fait du 90D. Puis elle entrait dans une sorte de cabine avec un matelas. Cabine un peu particulière car une fois qu’on y entrait, on y faisait dépasser des parties de son corps ! Magalie choisit de se mettre d’abord sur le dos, et son bas ventre disparaissait et son sexe, ses jambes dépassaient, à la vue de tous. Il y avait aussi des trous sur les côtés et près de son visage. Plusieurs cabines. Plusieurs femmes prêtes à s’offrir. Mais elle va vous raconter la suite.

J’étais donc dans cette cabine, comme j’avais vu sur le net. J’étais excitée de ne pas savoir ce qui allait se passer, même si j’en avais deux trois idées. Une cloche alors retentit et je sentis des déplacements autour de moi. Surgirent alors deux belles queues sur le côté, et je n’avais plus qu’à les branler doucement. C’était pas Seb, la sienne je la connais bien, mais ca restait deux beaux engins bien larges. Je massais leur gland doucement, puis je me mis à les branler doucement, prenant mon temps. C’est alors que je sentis une langue passer sur mon clito, puis descendre vers mes lèvres. Un gars, à en sentir la langue, avait choisi ma petite chatte et commençait à bien m’exciter.

Rapidement un doigt puis deux rejoignirent sa langue, il m’ouvrait bien le minou et ça me faisait accélérer mes branlettes, je les entendais gémir à gauche et à droite et soudain une troisième queue arriva au dessus de mon visage. Je me soulevais légèrement et je la saisis en bouche, la suçant, la pompant pendant qu’on me doigtait. J’étais excitée comme une salope, dire que 4 gars étaient autour de moi, sans que je sache qui ils étaient, vraiment Seb m’avait gâté, il fallait que je le remercie. C’est à ce moment que je sentis un sexe s’insinuer en moi, lentement mais fermement et je criais de surprise. On me baisait, rapidement sans peu de tendresse, c’était tellement bon.

 

histoire x de seb et magalie

Le gars avait attrapé mes jambes et me baisait profond, la table bougeait tellement il y mettait son cœur, je lâchais la queue que je suçais pour crier, puis je la repris pour continuer ma pipe. Je me faisais trombiner comme une pute, et à ma grande surprise le gars de gauche ne put se retenir et je me recevais ma première giclée de foutre sur le cou et le bras, hummm trop bien.
La queue sortit du trou et je continuai à sucer le gars, qui commençait à gémir de plus en plus fort, je m’attendais peut être à me recevoir ma deuxième giclée mais le gars se retira, ainsi que la queue à ma droite.

Et alors que je me faisais donner, le gars me fit comprendre que je devais me retourner, je me retrouvai désormais sur le ventre, il se retira et quelques secondes plus tard, je me faisais encore prendre avec encore plus de vigueur. Je ne le savais pas mais Seb m’expliqua plus tard que les gars se relayaient pour me baiser, passant d’un trou à l’autre pour ne pas éjaculer trop vite. Et moi je me faisais donc prendre comme une chienne par,4, 5 gars en même temps. Dès le deuxième dard, je ne tardais pas à jouir instantanément mais les gars n’en avaient rien à faire et continuaient à me prendre sans s’arrêter, j’avais la chatte trempée, pleine de mouille.

Devant moi se présenta une belle queue, bien épaisse et je la pris dans la bouche, le gars s’enfonça bien dans le trou et lâchant la queue que je branlais, j’eu envie de le faire gicler, je le branlais de toute mes forces avec ma main, léchant bien son gland et sa queue en entier, sortant la langue pour accueillir son foutre et bien entendu, il gicla quelques secondes plus tard, me remplissant la gorge de sperme encore une fois, humm.

Je sentais le gars qui me besognait qui allait jouir aussi, il me fessa plusieurs fois puis je sentis son jus inonder mes fesses, il passa sa queue dans ma raie du cul, puis s’essuya sur mes fesses. La cloche retentit, et tout le monde s’arrêta. Signe pour moi de sortir, un peu crevée, retrouver Seb qui s’était régalé de me voir aussi prise, une belle pute. Il me raconta que j’avais été une des attractions de ce système, et que je devais vite aller me laver car je puais le foutre à dix mètres. Il fallait vraiment que je le remercie car des maris comme ça, y en a pas beaucoup vous savez !!

A bientôt !

Pour vivre votre fantasme, au tel avec MAGALIE :

Pour écouter MAGALIE raconter ses récits sexe par tel :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *