Il m’a baisé au bord de la piscine

Posté dans : Histoire Sexe d'Anne | 0

Histoire sexe au bord de la piscine

A nouveau moi ! Anne la petite kiné salope cougar pour vous servir ! Je vous raconte mes petites aventures car vous savez que j’aime le sexe et que je fais tout pour diversifier mes expériences ! Donc après avoir baisé un jeune garçon dans mon cabinet, je vais vous décrire une petite expérience que j’ai menée dans ma sphère privée, avec mes amis !

J’avais donc été invitée par un ami d’un ami, dans une soirée privée au sein d’une grande villa, en plein été. Afin de profiter de la piscine. Bien entendu, j’accepte, car j’aime toujours rencontrer de nouvelles personnes, et donc de nouvelles proies. Je m’habille donc en conséquence, une belle robe moulante noire mettant en valeur mes formes, assez courte et sait on jamais, facile à retirer. Un peu de maquillage et mon ami sonne déjà à la porte pour venir me chercher. Quand il me voit il remarque tout de suite ma tenue et me demande si j’ai envie de baiser, je lui réponds que oui et que ce soir je compte bien me faire défoncer. Avec cette tenue, facile ! Nous prenons la voiture mais sur le chemin, le pluie commence à tomber ; et, rapidement, elle devient de plus en plus forte si bien qu’en arrivant à la villa, il pleut des cordes.

Nous entrons, trempés, chez notre hôte qui du coup a mis tout le buffet dans son imposante maison, tout se fera dedans. Un petit raccord maquillage et je me mêle à la foule, on doit être une centaine à peu près, et y a pas mal de beaux mecs, dont la plupart ne sont hélas pas seuls. Je continue mes repérages quand je sens que des yeux se posent sur moi. Bel homme d’une quarantaine d’années, accompagné d’une jeune femme de trente ans, mais qui ne cesse de me regarder, fixant mon visage, mais plus vraisemblablement mes formes et mon cul. Intéressant. Surtout que sa copine est plus que canon, donc je me sens flattée. Bien entendu je reste dans son champ de vision, n’hésitant pas de temps en temps à passer ma main sur mes courbes, à caresser le haut de mon décolleté en le regardant et en souriant. Aucune espèce d’équivoque. Mes intentions sont claires. Je finis par sortir même si la pluie est battante ; je vois que près de la piscine, déserte, il y a un petit abri et je décide d’y aller pour fumer une cigarette, seule, tranquille. Seule pas très longtemps car je vois de loin arriver une forme que je reconnais rapidement. Mon petit mateur qui a compris mon message. Je décide alors de frapper un grand coup, je retire ma robe, mon soutif, ne gardant que mon string et je plonge dans la piscine. Après une petite traversée je reviens au point de départ et je le vois, sous l’abri, me regardant…

récit érotique au bord de la piscine

«  vous avez peur de vous mouiller, ou de votre copine ? »

A ces mots, le gars me sourit, il retire également ses vêtements, exhibant un corps pas mal, pas très musclé mais joliment fait. Il ne garde que son boxer, dont je vois déjà un début d’érection ; puis il s’assoit près de moi, les jambes dans l’eau sous une pluie fine.

Je n’hésite pas et m’approche, retire son boxer et je viens entre ses jambes, je les écarte et je saisis sa bite pour la sucer.

«  vous ne perdez pas de temps ! »

Non. Pourquoi attendre ? Sa queue est pas mal, assez large. Je suce son gland et je descends le long de sa pine, la léchant langoureusement avant de m’attaquer à ses couilles. Je les lèche, descendant le plus possible pendant que je le branle doucement, ne voulant pas que le salaud gicle tout de suite. Il commence à grogner de satisfaction et j’accélère un peu le mouvement, mais pas trop. Puis je stoppe. Je sors de l’eau et me colle sur le ventre contre le rebord. Ecartant mon string pour lui montrer ce que je veux. Il comprend, et, alors que n’importe qui pourrait nous voir, il monte sur moi, retire son boxer et me présente sa queue devant ma chatte ; il s’introduit en moi et je sens sa queue large pénétrer mon minou, je grimace de plaisir ; c’est ce que je voulais. Je me mets à gémir et j’écarte moi-même mes fesses pour qu’il me baise bien profond. Nous avons lui et moi une jambe dans l’eau, lui au-dessus de moi et il me besogne ainsi, prenant son pied à laminer ma petite chatte, me fessant dans temps en temps pour son plaisir et le mien également. Il me dit des choses vulgaires, je lui demande de me baiser comme une pute, et que je veux qu’il me remplisse la chatte le plus vite possible. Il attrape alors mes cheveux, les tire en arrière et me baise de plus en plus vite ; je sens son dard me forer la chatte et en quelques coups bien placés il parvient à me faire jouir, je cries de plus en plus fort, j’ai du mal à me retenir et je finis sur le sol, extenuée et la chatte en feu. Le gars me retourne alors, se plaque au-dessus de moi et commence à se masturber de plus en plus vite, je comprends son manège et j’ouvre la bouche instinctivement pour sortir ma langue et tout recevoir ; en quelques secondes son foutre jaillit et je reçois tout, il m’inonde de sperme en tapant avec sa queue sur mon visage, je le suce encore un peu, je sens le goût de son foutre, délicieux, puis je finis dans l’eau, pour me laver, tout en le regardant se rhabiller et partir, les couilles vides.

Je ne sais pas comment a réagi sa copine mais quand je suis remonté, les deux étaient partis. Voilà une soirée que je n’oublierai pas de sitôt hein !

Pour vivre votre fantasme, au tel avec ANNE :

Pour écouter ANNE raconter ses récits sexe par tel :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *