J’ai vécu un orgasme mémorable

histoire erotique de typhanie

Me revoilà, la belle Typhanie, coquine oh combien en manque de sexe ! Et après deux histoires bien originales, vais vous dire comment j’ai pris mon pied, tout simplement, tout naturellement. Sans fioritures. Vous vous souvenez que j’ai 24 ans, j’ai fini mes études et je travaille comme secrétaire dans une entreprise de froid et clim. Voilà qu’un matin, un homme entre dans la boîte et s’avance vers moi. La quarantaine, les cheveux très courts, brun, vêtu de noir. Il se présente et demande à parler à un responsable, il me sourit et immédiatement je tombe sous le charme. Il n’a pourtant aussi critère physique, ni super musclé ni bronzé.

Mais quand je le regarde, je l’imagine en train de me faire l’amour, de me lécher ma petite chatte, je sens que je suis déjà un peu humide…c’est dingue car je l’imagine en train de me baiser comme une petite chienne, me la mettant dans la chatte, la bouche et le cul sans que je puisse dire stop, je me sens une souillon… M L……. sort après quelques minutes, et disparaît. Jusqu’à ce qu’on me demande de le rappeler au téléphone, et là on sympathise un peu et je décide de me lancer, et de lui proposer de boire un verre avec moi. Il accepte. J’arrive donc au rendez-vous, je me suis mise en valeur, même sans être trop pétasse comme d’habitude, mais j’ai quand même mis un joli décolleté.

Et je suis bien contente de voir qu’il plonge dedans quand on se dit bonjour. Tout se passe super bien. Je me retrouve chez lui. Et une fois entré, il me serre près de lui et m’embrasse tendrement. Je ne sens pas sa langue qui me fourre, mais uniquement ses lèvres s’écrasant contre les miennes, simplement, je suis aux anges. Tout se passe comme dans un rêve, il me soulève tout en continuant ses baisers et me dépose sur le lit, puis vient lentement retirer mon pantalon, avant de caresser mes cuisses du bout des doigts. Ses doigts montent et descendent et retirent également ma chemise, libérant ma belle poitrine qu’il admirait tant. Puis, il descend lentement vers mon bas ventre et soulève mon string, dévoilant mon sexe bien épilé. Et comme dans mes fantasmes il commence à me bouffer la chatte lentement, insistant bien sur mon clito, qu’il gobe délicatement.

J’ai retiré mon soutien gorge et je l’admire en me caressant mes gros nichons. Il descend encore sur mes lèvres puis remonte embrasser mes tétons pendant qu’un doigt est entré dans mon minou, et qu’il l’agite lentement ; tout en douceur. Je me retiens de ne pas sauter sur sa bite pour la lui bouffer, et je me laisse faire ; ses doigts me fouillent et j’ai presque failli venir, première fois que ça m’arrive si tôt. Je le retourne et le déshabille, il est enrobé, il n’a vraiment pas un physique magique mais je suis comme hypnotisée, sa queue est bien droite, assez grosse, et je la prends en bouche tout doucement, profitant de chaque parcelle de sa peau, respirant son gland, captant l’odeur de son méat. Je descends et je suce doucement ses couilles, avec lenteur et douceur comme il l’a fait pour moi.

 

recit coquin de typhanie

Je le suce encore et encore mais rapidement j’ai envie qu’il me baise, qu’il me défonce tous mes trous comme une chienne. Mais là encore surprise, rien ne se passe comme d’habitude. Il se lève et vient tout simplement entre mes cuisses, dans la position habituelle et la plus bête, la plus simple du missionnaire. Et là il me pénètre d’une manière folle, je dois m’agripper aux bords du draps pour ne pas jouir de suite, il me fourre ainsi, alternant mouvement rapide et mouvement plus langoureux. Il ne cesse pas de m’embrasser les seins, le cou, je sens son parfum érotique, et quand il pose ses mains sur mes cuisses pour les écarter, je jouis d’un coup, un orgasme sec et profond, j’halète et j’ai du mal à m’en remettre. Il se retire pour me laisser respirer, s’astiquant la queue pour qu’elle reste bien dure. Moi je suis déjà comblée de plaisir.

Il me retourne alors et vient sur le côté, avant de s’enfoncer encore en moi cette fois ci plus rapidement, et tout aussi profondément. Il s’appuie sur moi pour bien me la mettre, me caressant le dos pour conserver cette douceur. Je le regarde et je le trouve magnifique, je ne sais pas si il est pris ou seul mais je rêve de faire l’amour avec lui des dizaines de fois, de me marier de devenir sa chose tant il me baise comme un prince. Il continue ses vas et vient, me demandant où je veux qu’il jouisse car il en a très envie, j’ai envie qu’il gicle dans ma bouche mais de peur de le choquer, je préfère lui dire mes seins. Il se retire alors et vient au dessus de moi, s’astiquant la bite au dessus de mes deux nichons, que je presse l’un contre l’autre pour le branler doucement, tout en lui donnant des coups de langue bien opportuns.

J’ai envie qu’il me salisse avec son foutre et je le branle de plus en plus vite entre mes seins, il se concentre un maximum mais finit par lâcher sa semence sur moi, m’inondant de foutre sur mon cou, mes seins, mes tétons en particulier. Pendant qu’il se relève, j’en profite pour avaler un peu de son jus, que je trouve délicieux, sans qu’il me voit et quand il rapporte une serviette, je nettoie tout bien sans tout avaler. Voilà quel a été la plus belle baise de ma courte vie, preuve que l’habit ne fait pas la bite, depuis nous nous voyons et nous sommes toujours autant complice. Tellement que je vais lui demander d’être mon copain, malgré l’écart d’âge je sais que c’est avec cet homme là que je veux finir ma vie, mon doux amant…

Voilà, merci et à très vite les coquinous !

 

Pour vivre votre fantasme, au tel avec TYPHANIE :

Pour écouter TYPHANIE raconter ses récits sexe par tel :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *