Je goute au SM hard, trop pour moi mais vraiment super sexe !

Posté dans : Histoire Sexe de Julie | 0

Récit de sexe SM hard

C’est moi Julie, votre petite coquine attitrée qui revient encore une fois vous parler de sexe, de mes expériences sexuelles. La dernière fois, je vous ai raconté comment j’ai fait la connaissance de Serge, mon premier plan Q, et sans doute le seul de mon existence. Car je ne pense pas pouvoir redevenir la soumise que j’ai été pour lui, même si je le remercie de m’avoir fait découvrir le côté obscur du sexe. Mais j’en suis revenu ; sans doute après sa dernière initiation. Je vais vous la raconter ici.
Donc je vous ai dit qu’il allait me quitter, car il commençait à ne plus pouvoir me dominer, ses sentiments prenaient le dessus. Mais avant, il voulait une dernière chose, et il me demandait de venir chez lui un soir, très peu habillée. J’avais mis uniquement une robe, avec rien dessous, aucun dessous. De toute manière je ne les gardais que très peu de temps. Il m’accueillit en bas de l’immeuble et me banda les yeux, j’avais l’habitude de ce type de jeu-là, où je me retrouvai à sucer un pote à lui ou plusieurs. Il me fit entrer chez lui et me fit avancer à tâtons. J’entendis un bruit de chaîne et soudain on m’attachait les mains, puis les pieds. J’entendais des bruits, des rires étouffés.
Puis, je sentis qu’on me déshabillait, ma robe était retirée, maladroitement. On touchait mes seins, je sentais une langue, puis deux suçaient mes tétons tandis que des doigts parcouraient mon corps. Combien étaient-ils bordel ? Soudain, on me retira le bandeau, et je regardais autour de moi.
J’étais sur une sorte de croix, qu’on appelle croix de Sainte André. Attachée ainsi, j’étais devenu le jouet d’une dizaine de personnes masquées. Je ne reconnaissais personne, si ce n’est…Camille ! Mon amie qui m’avait présenté Serge, et que je reconnaissais à son tatoo au bas des reins. J’avais honte qu’elle me voit ainsi ; mais elle est venue entre mes cuisses et a commencé à me lécher le sexe ! C’était bizarre ! c’était quasiment ma première fois avec une fille, et ça se passait devant 10 personnes attachée !

Julie en soumise souillée

Je sentis sa langue entrer entre mes lèvres, elle prenait son pied car je la voyais écarter ses cuisses et caresser son clito. Pendant ce temps deux hommes continuaient de brouter ma poitrine, titillant mes seins à la limite de la douleur. Serge se planta devant moi et cracha dans ma bouche, avant de m’embrasser comme il le faisait très souvent. Puis il se campa derrière Camille et commença à la baiser pendant qu’elle me léchait la chatte. Je l’avais vu plusieurs fois baiser d’autres filles que moi mais là c’était ma meilleure amie. Et elle aimait ça ! Elle agrippait mes jambes, levant les yeux vers moi en se mordillant les lèvres avant de replonger sur ma chatte et de me lécher le clito, tout en gémissant. Serge la défonçait bien. Ils partirent se mettre sur le canapé pour baiser et un gars remplaça Camille. Il se mit en face de moi, me souleva légèrement et je m’empalais sur sa queue, restant sur la croix. Il me pénétrait en me soulevant, grâce à ses muscles saillants. Il avait une grosse queue et me baisait bien, de manière sauvage et je gémissais doucement, évitant de croiser son regard tellement j’avais honte d’être ainsi donné à lui. Il me prit quelques minutes puis laissa sa place à un autre homme. Il y en avait 4 qui se suivaient et qui me baisaient à tour de rôle, me besognant comme une pute pendant que Serge s’envoyait en l’air avec Camille. Ma chatte n’en pouvait plus de plaisir, j’avais déjà eu deux orgasmes à force de me faire prendre comme ça à la suite.
Serge poussa Camille sur le dos et trois gars allèrent la baiser. Pendant ce temps Serge vient vers moi et mit une nouvelle capote, qu’il lubrifia correctement. Dans ces cas là, je sais qu’il veut mon cul et ça n’a pas changé. Il est venu contre moi mais au lieu de me prendre la chatte, il est venu dans mon cul direct sans me lubrifier. Je me suis mise à crier de douleur mais un homme m’a posé la main sur la bouche pour pas que je cries ; je devais me laisser faire et Serge m’a bien écarté le cul ; il m’a sodomisé une dizaine de minutes j’avais les larmes qui coulaient tellement j’avais mal. Puis la douleur s’estompa et il laissa la place aux autres gars qui m’enculèrent tous chacun leur tour
Je ne sentais plus rien, leur queue entrait toute seule dans mon cul béant, et j’avais joui encore deux fois. Camille aussi se faisait enculer et elle me regardait pendant qu’elle se faisait baiser ainsi.
Puis Serge me détacha enfin et je tombais comme une merde sur le sol, j’avais mal à la chatte, au cul, mes fesses étaient rouges et je me sentais sale. Mais ce n’était pas fini. Une fois sur le sol, les hommes me relevèrent et ils ont commencé à se branler devant moi. J’allais encore prendre leur foutre.
Un à un, les gars déchargèrent sur mon visage. Je reçus leur sperme de partout, dans les yeux, dans la bouche, sur les joues, dans le coup. J’en avais de partout ! je recevais des claques, des coups de bite et rapidement je ne pus plus ouvrir les yeux après les 5 jets de sperme consécutifs ; je puais le foutre qui coulait sur mes seins, c’était à la fois horrible et excitant d’avoir été leur vide couille.
Les gars partirent et Serge laissa Camille me nettoyer, ce fut la dernière fois que je le vis car il décida de rompre avec moi après cette initiation. Depuis, je ne suis plus la soumise et j’ai des rapports sexuels normaux, je n’avais jamais raconté ça à personne avant ce jour, j’espère que je ne vous ai pas choqué et que vous serez excité en me lisant !

Pour vivre votre fantasme, au tel avec JULIE :

Pour écouter JULIE raconter ses récits sexe par tel :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *