Kiné et salope je sais très bien allier les 2 !

Posté dans : Histoire Sexe d'Anne | 0

histoire sexe d'anne

Je me présente les coquins, je m’appelle Anne, j’ai 50 ans. Chatain. Cheveux mi longs. Yeux marrons. J’essaye de m’entretenir en faisant une heure de sport par jour, du coup mon corps est toujours au top et plaît aux hommes. Pas de chirurgie, que du naturel en plus. Et bien entendu, vous vous en doutez, j’aime le sexe. Une vraie MILF sans enfants à la maison, ni même un mari donc du temps pour m’amuser désormais. Tous les hommes m’intéressent. Tant qu’ils me satisfont au lit.

Mon boulot m’aide pas mal à vrai dire, je suis kinésithérapeute. Et salope.

Voilà un exemple. Je reçois il y a quelques mois un jeune homme dans mon cabinet. Il doit avoir 25 ans. Sportif, beau garçon. Quand il s’assoit je ne peux m’empêcher de penser à baiser avec lui. Mon petit côté cougar sans doute. Il commence à me raconter ses misères, et ce qui est sympa c’est qu’il va passer me voir deux fois par semaine pendant un mois.

Les séances commencent. Soft. J’ai le plaisir de voir son corps, puisqu’il se retrouve en boxer tee shirt dans mon cabinet. Je le complimente sur sa beauté physique, je commence vraiment à le draguer ouvertement. Voir s’il répond à mes appels. Et il me complimente aussi, sur mon corps. Ca dure ainsi des semaines, et je décide de passer à l’offensive.

Une fois sur la table, je commence à le masser, mais j’ai cette fois mis ma blouse, avec rien dessous, uniquement un extra push up et un string. Et j’oublie bien entendu d’attacher plein de boutons, ce qui fait que quand je bougeais, on voyait bien sûr mes dessous. Une fois penchée au dessus de lui, je vois son regard mater mes seins, qui paraissent énormes.

«  et bien Tom, tu veux que je t’aide ? »

Je lance ça avec humour, dans l’espoir de le gêner. Mais Tom ne se démonte pas, et je remarque une belle raideur au niveau de son boxer. Il me répond :

« vous faites ça pour ça non ? »

Et à ses mots, il glisse une main sur ma blouse et défait un bouton supplémentaire, puis un deuxième et la blouse s’ouvre totalement. Puis il m’attire vers lui et m’embrasse goulument. Pas longtemps. Mais assez pour me faire frissonner. Il met la main sur mes seins à travers le soutif. Je me laisse faire puis vais descendre son petit boxer pour faire sortir sa queue bien raide. Elle est énorme, bien grosse et je salive déjà à l’idée de la gober. Je monte alors sur la table, une fois ma blouse ôtée, et je me mets au-dessus de lui, chatte contre son visage et le mien près de sa queue.

récit erotique d'anne avec un patient

Et je commence à lui lécher le gland, doucement pendant que mon sexe se frotte contre lui. Il écarte rapidement mon string et découvre mon sexe épilé, et je sens sa langue titiller mon clito, puis descendre vers mes lèvres ; je descends alors vraiment sur sa bouche, collant mon sexe à sa langue quitte à l’étouffer. Pendant ce temps, je gobe sa queue en entier, aspirant et salivant, descendant jusqu’à ses couilles en déglutissant comme une pure salope. J’avais ce que je voulais depuis des semaines. Un joli 69 où j’ondule et où Tom commence à me doigter, je sens ses doigts fouiller mon sexe, il me les enfonce bien profondément, et j’ai bientôt trois doigts dans ma chatte qui s’écarte bien, j’en demandais pas tant. Je commence à bien mouiller comme une garce et bien sûr j’en veux plus. Je redescends donc au niveau de sa queue et je lui demande de me laisser faire

«  j’ai envie de te baiser, tu n’as qu’à me regarder »

Car j’aime prendre les choses en main.

Alors je prends son gros sexe entre mes doigts et je le guide à l’entrée de ma vulve. Je joue avec son gland, titillant mon clito déjà gonflé. Puis je le présente à l’entrée de mon trou et j’enfonce lentement sa queue, m’aidant de mes doigts, jusqu’à la moitié. J’entre je sors et je finis par m’enfoncer complètement, en criant comme une folle. Sa grosse queue m’a bien déchiré.

Je commence alors à m’amuser, jetant des coups d’œil amusé à mon jeunot qui ferme les yeux et profite du moment. Puis je lui demande de mater mon cul, de me l’écarter et je démarre ma baise, montant et descendant sur sa queue de plus en plus vite pendant que je sens ses mains m’écarter le fondement pour bien voir sa queue entrer et fourrer ma chatte.

Nous baisons ainsi, je lui tourne le dos et je ferme les yeux, on attend plus que nos gémissements conjoints dans le cabinet, et le bruit de mes fesses heurtant sa chair. Je décide alors de me retourner car j’ai envie de voir son beau corps et je continue la baise. Cette fois ci, lui faisant face, il met tout de suite sa main sur mes nichons, les empoigne tous les deux et les malaxe, ce qui me rend toujours dingue. Je mordille mes lèvres et j’écarte un peu mes lèvres, en profitant pour caresser mon clito, j’ai envie de jouir comme ça, j’ai pas envie d’attendre davantage. Il pince mes tétons, et je lui dis de continuer, que ça va me faire venir, je m’appuie sur sa queue, je me frotte de plus en plus, le baisant jusqu’à la garde.

Je sens le plaisir monter en moi et je parviens à l’orgasme, criant comme une salope tellement sa queue me remplit bien. Je redescends de la table et je ne l’oublies pas, je commence à le branler rapidement, comme une masseuse asiat, et je lui demande de me gicler dessus, que j’en veux sur les seins, sur mon visage, qu’il me donne tout. Le petit gars n’en demande pas plus et il finit par juter sur mes seins, me remplissant de sperme. Collante et mouillée, je le remercie et je vais dans ma salle de bain. Voilà comment j’ai bien traité ce client !

Pour vivre votre fantasme, au tel avec ANNE :

Pour écouter ANNE raconter ses récits sexe par tel :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *