Plan à trois avec un jeune couple de clients

Ecouter-Karina-raconter-ses-meilleurs-plan-cul

Ici Karina, qui revient vous raconter une petite histoire perso croustillante !

Vous allez croire qu’il m’arrive que des trucs dingues, rassurez-vous j’ai aussi parfois une vie calme ! Mais à 24 ans et sous le soleil de Nice, il s’en passe des choses ! Et pour cette anecdote, je remercie mon taf, qui m’en fait voir des belles. Je suis agent immobilier, et avec mon bagout et mes formes, je dois dire que j’ai pas mal de succès.

Je fais visiter beaucoup de jolis biens, et en ce moment, j’étais sur un projet de location d’un jeune couple, environ mon âge, super mignons, que ce soit le garçon, mat aux yeux bleus, une belle carrure, de jolies dents ; ou sa chérie, une jeune brune aux yeux verts, cheveux ondulés, une plastique irréprochable, elle aurait pu faire du mannequinat !

Aurore et Luc donc, ce petit couple, avait décidé de s’installer ensemble et on visitait des biens depuis quelques semaines. On avait bien sûr sympathiser, et je les trouvais de plus en plus sexy. Sans vouloir me faire de film, chaque fois qu’on avait rendez-vous, je trouvais leur tenue de plus en plus chaude. Chemise de plus en plus ouverte pour l’un, décolleté et talons hauts pour elle. J’ajoute des regards, et même de petites allusions à mon physique assez étonnantes.
Mais j’étais pro, et je prenais ça avec humour, en évitant d’entrer dans ce petit jeu. Ce jour là, habillée de mon tailleur gris, je leur avais donné rendez vous à 15h30 pour visiter une jolie villa de la côte. Ils devaient récupérer de leur côté car ils connaissaient déjà le proprio. Etant en avance, j’arrive sur place vers 15h00 et je comptais mieux repérer les lieux et prendre des côtes.

J’entre dans la villa, la porte n’est pas fermée. Etonnant. Je pénètre dans les lieux, c’est super bien décoré et ça a beaucoup de charme. Je ne fais pas trop de bruits et rapidement j’en entends des plus explicites. Dans le salon, il y a… deux personnes qui baisent. Intriguée et amusée, j’entre dans la salon doucement et je vois Aurore, de dos, chevauchant son chéri, couché sur le canapé. De dos j’ai une vue assez excitante sur les fesses d’Aurore, incroyablement sexy, qui bougent et dont je remarque tout de suite la fermeté.

Je vois aussi bouger sa belle poitrine, absolument naturelle, que Luc pétrit doucement. Les deux gémissent, et semblent passer un bon moment ; pensant être seuls au monde. Je les regarde baiser et je suis bien entendu bien excité par la beauté de leur corps. J’aurais pu les regarder là longtemps, ou m’échapper. Mais vous me connaissez n’est ce pas ?

Histoire-sexe-de-Karina

« je vois que vous testez aussi l’atmosphère du lieu, ça semble bien vous inspirer » dis je en m’avançant vers eux.

Aurore se retourne, surprise et cache ses seins, je vois la tête de Luc, hilare, dépasser du corps d’Aurore. Ils ne pensaient pas me voir si tôt. Mais je coupe rapidement court à toute gêne, je retire le haut de mon tailleur, et je dégrafe en même temps ma jupe qui tombe sur le sol. Je suis tout prêt d’Aurore, qui surprise, se laisse faire quand je l’embrasse à pleine bouche sous les yeux de son chéri. Le ton est donné.

« faites moi une petite place » dis je en retirant mon chemisier. Me voilà en soutif culotte devant eux. Bien décidée à prendre mon pied. Je me met donc à genoux et je commence à me faire une place, caressant le clito d’Aurore, déjà bien gonflée, le mouillant de ma salive, et caressant la toison de Luc, branlant doucement sa queue avant qu’elle ne pénètre la chatte de sa chérie. Mais j’en veux déjà plus. Je me met donc au-dessus du visage de Luc, je retire mon string et je me baisse vers lui, pour qu’il me bouffe la chatte ; ce qu’il fait avec plaisir. Je sens tout de suite sa langue frétiller sur mes lèvres, puis les lécher profondément, remontant jusqu’ à mon trou du cul ; il me lèche bien et je félicite Aurore de son choix, elle continue à prendre son pied sur lui et je retire mon soutif, afin que nous frottions nos seins énormes les uns contre les autres.

Quel pied on prend tous les trois. Je l’embrasse à nouveau, titillant ses mamelons, puis les léchant et pendant ce temps Luc a déjà mis deux doigts dans ma chatte et commence à me fourrer ainsi. C’est tellement bon, il se débrouille tellement bien qu’on dirait que j’ai sa queue en moi, il continue de me lécher en même temps et j’écrase ma chatte contre ses lèvres, je sens que je vais jouir comme ça. Aurore aussi d’ailleurs.

Elle accélère le mouvement et semble vouloir en finir, ses seins ballotent devant moi et je les gifle l’un après l’autre, elle se met à couiner et elle les pince, se mordillant les lèvres et se met à jouir, atteignant l’orgasme en tapant sa chatte sur les couilles de Luc, elle reste là, à prendre son pied, rouge de plaisir, avant de s’affaler sur le canapé. De son côté Luc accélère aussi et ses doigts commencent à me faire monter. Je me laisse faire mais ne reste pas sans rien faire, je me rabats sur sa queue et je la met dans ma bouche, en entier, goûtant ainsi à la mouille d’Aurore, que j’adore déjà. Je lui gobe le gland, et je lui tire une pipe mémorable, tapotant mes seins sur sa bite.

Aurore me rejoint et lui lèche les couilles ; on décide de s’occuper ensemble de lui, le suçant à tour de rôle, ce qui le fait gémir de plaisir. L’orgasme vient soudain en moi et je me laisse envahir par cette vague de chaleur qui inonde mes cuisses, putain c’est tellement bon !!! Je branle alors Luc, pour qu’il puisse connaître la même chose, pendant qu’Aurore sort sa langue pour tout recevoir.

Quelques minutes plus tard, je vois le jet de foutre sortir de son gland, et Aurore reçoit tout dans la bouche ; je continue de le branler jusqu’à la dernière goutte et je viens à nouveau embrasser Aurore pour pouvoir aussi goûter à sa semence ; super bon goût d’ailleurs.

Voilà comment j’ai fait une super visite, et je me suis fait de nouveaux amis !

Pour vivre votre fantasme, au tel avec KARINA :

Pour écouter KARINA raconter ses récits sexe par tel :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *