Second round avec Elo pour une baise entre filles ultra jouissive

récit libertin de malika

Content de pouvoir à nouveau vous écrire, puisqu’après mon premier récit, il s’est passé encore des choses croustillantes ! Vous vous souvenez que j’ai assisté à ma première partouze, même si on était pas très nombreux. Je me suis laissé aller dans les bras et entre les jambes d’un inconnu et surtout j’ai commencé une initiation saphique avec Elodie, une jolie demoiselle rencontrée dans cette soirée spéciale. Et, en rentrant chez moi, éméchée et bien couverte de foutre, je fus surprise de voir un petit mot glissé dans mon sac, que j’avais laissé près du canapé.

« c’était très bon, rappelle moi » signé Elodie. Avec son numéro de téléphone. Je mordillais mes lèvres, me remémorant sa langue sur mon ventre léchant le sperme du jeune homme, et sa bouche dans la mienne quelques secondes plus tard ; elle m’avait vraiment beaucoup beaucoup excité, bien plus que le gars et je n’attendis que quelques minutes avant d’envoyer un texto à Elodie, lui disant que moi aussi j’avais beaucoup apprécié ce petit moment.

Elle me répondit, et ainsi de suite. Nous parlions ensemble jusqu’à tard dans la nuit et elle m’expliquait que pour elle aussi ça avait été la première fois avec une femme, et qu’elle avait envie de recommencer ça dans des conditions plus intimes ; juste elle et moi.

Nous nous donnions donc rendez vous chez elle, quelques jours plus tard ; et elle m’accueillait dans une tenue oh combien sexy ; puisqu’elle portait un petit short en cuir noir, et une chemise qu’elle avait largement ouverte et sans soutien gorge, je voyais déjà pointer ses tétons. Nous nous embrassions sur la joue et elle m’invitait à passer dans un salon luxueux, avec un sofa interminable. Sofa sur lequel elle m’invitait à m’installer, voir même à m’allonger. Elle se mit alors à doucement retirer mon haut, dévoilant mes dessous ; je me laissais faire ; et je me retrouvai en culotte devant elle. Puis, la tête sur ses cuisses, elle commença à me caresser la poitrine, du bout des doigts, descendant sur mon ventre et s’arrêtant au tissu de ma culotte. Mes tétons pointaient aussi, je me détendais mais je commençais aussi à devenir brulante ; et ce n’est pas les doigts d’Elodie, qui s’attardaient désormais sur mes mamelons, qui allaient calmer l’atmosphère. Elle mouillait ses doigts, puis me pinçait les tétons, allant de l’un à l’autre tout en caressant mon visage, s’attardant sur mes lèvres que j’entrouvrais pour l’accueillir. Puis, une fois mes seins tendus, elle descendit jusqu’à mon pubis, que j’avais presque entièrement épilé et me fit retirer ma culotte. Puis lentement elle se leva et vint s’asseoir à genoux près de moi, avant d’écarter mes jambes et de plonger sa bouche sur mon clito. Wahou ! Quelle sensation délicieuse ! j’étais déjà comblée au bout de deux coups de langue, elle savait très exactement où aller et quoi faire pour me faire monter et je m’agrippais déjà au sofa pour ne pas jouir avec sa langue.

 

Elo continua de me lécher, passant sur mes lèvres fines, puis elle inséra un doigt dans ma chatte et commença à me prendre ainsi, je me mis à gémir, la suppliant de continuer, car j’adorais ça

«  tu vas me bouffer ma chatte aussi Malika »

Et elle se leva, se déshabilla en vitesse, et vint se mettre sur moi tête bèche, me présentant son sexe entièrement épilé. Je n’avais jamais eu une chatte aussi proche de mon visage, mais j’étais tellement excitée que je ne calculais rien, je me mis à lui lécher le minou comme elle le faisait pour moi, passant sur son clito encore et encore, puis moi aussi je doigtais ses lèvres, insistant bien pour que mes doigts entrent en entier, fouillant chaque recoin de sa chatte, allant partout bien au fond ; je l’entendais gémir et me demander de continuer tout en me léchant, on se léchait ensemble, on salivait sur nos sexes c’était géant.

Puis Elodie se leva et alla chercher un joli accessoire, un gode à deux bouts, j’en avais déjà vu dans des films de cul que me montrait mon ex, et qui à l’époque me choquait ! Comme j’avais changé, puisque là je mouillais les deux extrémités et je me l’enfonçais dans la chatte, attendant qu’Elo en fasse de même. Hummmm quel plaisir de la voir en face de moi sur le sofa, en train de s’enfoncer ça et nous commencions à remuer l’une vers l’autre, enfonçant les godes bien profonds, tout en nous regardant ! Je caressais mon clito et Elo en faisait de même, c’était tellement bon d’aller à notre rythme, sans aucun gars et ne pensant qu’à notre plaisir !

Elodie s’agitait de plus en plus vite, elle pinçait ses seins et remuait son bassin, sortant le gode pour le faire entrer à nouveau bien au fond, elle me regarda puis ferma les yeux, respirant de manière irrégulière et elle finit par pousser un râle, jouissant de toute ses forces en se mordant les lèvres, pinçant à nouveau son clito pour prolonger l’extase. Puis elle sortit le gode, elle vient près de moi et attrapant le sex toy elle me l’enfonça de plus en plus vite, me pilonnant comme un gars l’aurait fait, ne me laissant pas prendre mon souffle. Elle attrapa mes seins, les malaxa fort et mit ensuite deux doigts dans ma bouche ; ils sentaient sa chatte, mais aussi la mienne ; je me mis à avoir de plus en plus chaud et je sentis l’orgasme arriver ; je fus inondé de mouille et elle continua de ma baiser avec le gode jusqu’à ce que j’ai limite mal, ma chatte était trempée, y avait de la mouille partout, comme une éjac masculine, j’étais comblée comme jamais je n’avais été jusqu’à présent, et ceci par cette belle nana. Nous nous allongions toute deux et nous restions là, à nous câliner pendant des heures et ce fut le jour où j’acceptai parfaitement ma bisexualité !

Pour vivre votre fantasme, au tel avec MALIKA :

Pour écouter MALIKA raconter ses récits sexe par tel :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *