Surprise ! Soirée sextoys très excitante

Posté dans : Histoire Sexe de Julie | 0

Soirée sextoys entre amies pour julie

Je m’appelle Julie, j’ai 24 ans. J’habite Metz. Je suis châtain, avec des mèches blondes. 1m65. Une cinquantaine de kilos. Un petit 85 A, et pas vraiment de formes, ce qui me complexe pas mal. J’aime bien mes jambes, mes cuisses même si je les trouve trop maigres à mon goût. Evidemment, avec tout ça, j’ai pas mal de souci pour non pas rencontrer des gens, mais aller plus loin, alors que j’aime beaucoup baiser. J’ai eu une longue relation de six ans avec mon premier copain, et là c’est terminé.
Ca fait donc des mois que je broie du noir un peu. Pas envie de sortir, encore moins de rencontrer des gars. Quand je fais des trucs, c’est avec ma bande de copines attitrée. Elles me connaissent et on s’amuse bien ensemble. Ce soir-là, Camille nous avait invité Lucie et moi chez elle pour nous montrer quelque chose. On s’est pointé chez elle, avec de l’alcool comme souvent, et on a commencé la soirée avec des despe. Au bout de deux, j’étais déjà pas mal amochée à vrai dire.
C’est là que Camille a sorti un gros carton, et en a sorti une quantité astronomique de sex toys ! Des godes, des vibros, menottes, gel intime…. Y en avait de toutes les formes, de toutes les couleurs, de toutes les utilités ! Elle nous a expliqué qu’elle s’était mise à la vente de ces objets, et elle nous proposait d’en tester, voire d’en acheter ce soir. Lucie et moi on a éclaté de rire, on s’attendait pas à ça à vrai dire et j’ai du aller aux toilettes pour me remettre de mes émotions, j’allais littéralement me faire dessus ! A mon retour Camille m’a servi un verre, en rigolant et m’a demandé ce que je voulais tester.
J’avais super chaud, et tout naturellement j’ai demandé à Camille si je pouvais retirer ma robe et rester en soutif. Elles ont pas vu d’inconvénients et elles ont même fait pareil ! On s’est retrouvé en sous-vêtements, et même si je connais mes copines, je ne peux m’empêcher d’envier leur corps, que ce soit Lucie avec sa belle poitrine, du 95C ou Camille avec son corps ferme musclé et son cul à croquer !
Je savais pas ce que j’avais ce soir-là. Hilare. Des bouffées de chaleur, des envies de baiser ; si un mec avait été là, beau ou moche, je lui aurais sucé la queue bien volontiers, lui avalant le dard jusqu’au fond de ma gorge ! Je sentais que j’étais en train de mouiller. J’ai alors pris un vibro, puisqu’ils étaient là pour ça après tout, puis, entre Lucie et Camille, je n’ai pas hésité à écarter ma culotte et allumer le vibro, puis commencer à le passer sur mon clito.

Julie histoire sexe entre copines

Les filles ont été choquées, mais pas si étonnées que ça, elle ses regardaient en riant, et regardaient mon clito doucement gonfler. Elles m’avaient déjà vu nue, sous la douche, mais jamais en train de me caresser ainsi. Mais j’avais aucune honte, je m’en foutais qu’elles me regardent, ça m’excitait même un peu. J’avais juste envie de me faire du bien, je souriais enfin, ça faisait longtemps, et je commençais à prendre mon pied. Le vibro était super efficace, je sentais mon clito gonfler et des vagues de chaleur et de plaisir monter en moi. Camille est alors venue près de moi et m’a retiré mon soutif pour que je sois plus à l’aise, tandis que Lucie s’occupait de ma culotte. J’étais nue comme un ver désormais, avec ce vibro qui était trempé de mouille, je gémissais de plus en plus, comme si j’étais seule.
Camille a alors commencé à toucher ma poitrine, doucement, elle avait les mains douces, elle appuyait sur mes seins, les caressait lentement ; ça me plaisait beaucoup et je n’avais pas du tout envie de l’arrêter. Elle a commencé à pincer mes tétons pour les faire durcir, ça m’a fait frissonner et j’ai alors fermé les yeux pour me laisser aller totalement. Je ne pensais pas que Cam était bi, ni moi non plus mais j’étais dans un tel état que j’aurais dit oui à tout. Donc quand j’ai senti une main se poser sur ma chatte, je me suis encore laissé faire. J’ai entrouvert les yeux, et j’ai vu que Lucie avait saisi un gode et le présentait devant mes lèvres les caressant avec le bout. Puis j’ai senti le plastique chaud entrer en moi, vibrant et j’ai eu un plaisir immense. Lucie me le fit entrer doucement, le sortant pour le faire entrer à nouveau dans ma chatte trempée, alternant les sortes de vibrations, je me crispais de plaisir et je caressais la cuisse de Cam, remontant jusqu’à sa culotte que je découvrais trempée également.
Puis Lucie a commencé les vas et vient avec le gode, m’élargissant la chatte comme il faut, et elle a même remplacé ma main pour le vibro, se chargeant de mon plaisir totalement. J’étais complètement dans les vapes. Je ne sais plus vraiment ce qui se passait. Est-ce la langue de Julie qui léchait ma chatte et remplaçait le vibro ? elle était douce…. Est-ce que j’ai osé passer ma main sous la culotte de Camille et caresser son pubis moi aussi. Je me rappelle plus.
Je sais juste que j’ai commencé à prendre mon pied de plus en plus, que le gode me vrillait la chatte comme jamais et que j’imaginais que c’était une grosse et belle queue. Que mes tétons allaient exploser tellement ils étaient durs et droits à force d’être pincés. Une vague de chaleur est arrivée de mon ventre et soudain je me suis mise à crier, à jouir comme une salope, serrant la cuisse de l’une et les cheveux de l’autre. L’orgasme était puissant, je m’en souviens encore. Puis plus rien.
Le lendemain matin, les filles m’ont avoué qu’elles ont mis un truc dans mon verre pour me détendre, sans vouloir me dire ce qui s’est passé après…..

Pour vivre votre fantasme, au tel avec JULIE :

Pour écouter JULIE raconter ses récits sexe par tel :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *