Trompée je me venge avec un black…mon ex

recit de cul de seb et magalie

Bonsoir C’est Mag qui reprend la parole, pour vous raconter une dernière anecdote en compagnie de Seb, puisque notre histoire se termine, j’ai décidé de le quitter après cette histoire. Oui, il m’a trahie et j’aurais dû me douter que nos accords ne pouvaient pas être éternels ! Vous vous souvenez que nous étions un couple libertin, et que nous allions voir ailleurs, mais toujours en prévenant l’autre et en faisant tout pour le faire participer ! Et voilà que comme dans plein de couples de merde classique, je suis arrivée plus tôt du travail, et mettant la clé dans la serrure, j’ai vu que la porte était ouverte, et en entrant, j’ai entendu les feulements bien connus, les gémissements d’une bonne baise.

Suis donc entrée en douceur dans la chambre et j’ai retrouvé mon mec, queue bien dure, en train de prendre en levrette une nana, que je ne connaissais pas. Une espèce de bombe, qui devait avoir dans les 25 ans, bien foutue. Il l’a démonté bien, me tournant le dos et je pouvais voir qu’il y mettait tout son cœur, lui parlant aussi crument qu’avec moi. Je restai là sans bouger, entre la colère et les larmes. Puis il se retirait et je le voyais éjaculer sur les fesses de la nana, tapant sa queue sur sa raie et mettant son foutre partout. Je sortais de la pièce et refermais la porte, me retrouvant à la rue, en pleurs, montant dans ma voiture pour me remettre.

recit libertin de seb et magalie

Je réfléchissais à comment lui dire tout ça, et puis en quelques heures j’eus une telle haine que je décidai de me venger, de lui faire aussi mal qu’il m’en avait fait. Je contactai donc un ex à moi qu’il détestait copieusement, à en devenir violent et vu que je savais qu’il n’était pas contre une baise supplémentaire avec moi, je lui proposais un rencard chez nous. J’échafaudais mon plan diabolique. La veille, je faisais copieusement boire seb, qui s’écroulait un peu ivre mort sur notre lit. La nuit se passait et le matin, j’attachais Seb avec une paire de menotte, au montant du lit. Il ne se réveillait pas bien entendu. Et vous l’avez compris…. Je n’avais plus qu’à faire entrer Marc dans notre appartement. Il était au courant de tout et bien content de jouer ce tour à mon mec. Il entrait et je le faisais asseoir au bord du lit, loin et inaccessible par Seb.

Puis je retirai son pantalon, puis son boxer et je me retrouvai face à sa belle queue . Je me rappelais à quel point elle me donnait du plaisir il y a des années, et je pris un réel plaisir à la goûter à nouveau, l’enfournant dans ma bouche avec envie et soif de vengeance. Je gobais son gland, puis je descendais avec ma langue de son gland jusqu’à ses couilles que je léchais comme une petite chatte devant un bol de lait. Il se mit à gémir mais doucement, pas assez pour que Seb se réveille. Pas grave. Je me levais et continuant à le branler, je retirais mes vêtements, j’étais nue devant lui et j’approchais mes seins pour qu’il puisse les mordiller, me lécher les tétons et me serrer fort contre lui, fessant mon petit cul bombé. Il me restait à me mettre sur lui, face à lui et de glisser sa belle queue dans ma chatte, et de le baiser ainsi doucement.

 

recit x de seb et magalie

Je montais et descendais sur lui, coulissant sur sa queue et ma chatte mouillait un max, avec les va et vient le lit se mit naturellement à grincer, et gémissant je vis avec plaisir Seb s’éveiller de son sommeil. Il mit quoi, une dizaine de secondes pour comprendre ce qui se passait. Et quand Marc se retourna pour le saluer il fit un bond, un réel bon, mais ne pouvant pas se lever car attaché.

Il se mit à nous insulter, nous traitant de tous les noms, j’étais aux anges et moi je continuai à me faire baiser tranquillement, jusqu’à ce qu’il me crache dessus littéralement. Je nettoyais la salive et je me redressai, me mettant sur le côté devant le lit pendant que Marc me prenait en levrette. Je sentais son gros gland se frayer un chemin dans mon minou et il se mit à me baiser de plus en plus fort, mettant ses mains sur mes nichons, les comprimant tout en les malaxant. Je me mis à gémir, expliquant en même temps à Seb tout le mal que j’avais eu en le regardant baiser cette pute.

Il était en larme, il pleurait de rage me voyant prendre mon pied et quand Marc accéléra en le regardant j’ai cru qu’il allait crever. Je me mis à jouir bruyamment, un orgasme de belle salope qu’affectionnait Seb ; mais j’en avais pas fini. Je me retournai et je me mis à branler Marc, regardant Seb qui n’en perdait pas une miette. Je lui dis qu’il allait voir lui aussi une belle éjac, la dernière qu’il verrait de moi. Je reprenais la bite de Marc en bouche, le pompant très fort, avidement tout en pressant ses couilles pour que le jus sorte. Puis je sortais ma langue et en quelques secondes je le fis juter sur moi, dans ma bouche sur ma langue.

J’avais du foutre partout, mais je ne l’avalais pas, je prenais soin d’en mettre sur tout mon visage, y en avait des litres. Puis, pour finir ma vengeance, je m’essuyais le sperme sur nos draps de couleur, les salissant comme lui les avait Sali il y a quelques jours.

Marc me remercia puis repartit nous laissant tous les deux. J’expliquais à ma merde de copain ce que j’avais vu et il s’excusa platement de tout. Mais trop tard, salope ou pas la confiance avait été trahie et je ne reviendrais pas en arrière, même si il me plaisait toujours, aussi bien physiquement qu’au niveau du caractère

Je suis désormais séparée, et prête à une vie de coquine, je veux être la pire des putes avec les hommes. Ils le méritent !

 

Pour vivre votre fantasme, au tel avec MAGALIE :

Pour écouter MAGALIE raconter ses récits sexe par tel :

  1. ADEN OMAR ALI
    | Répondre

    TRES DRÔLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *