Je me présente, Laura femme offerte par son mari à des hommes

Laura femme offerte et pute à temps plein !

La sensation de mes seins qui s’agitent sous leurs coups de bite m’excite au plus haut point.

Je sens les mains rugueuses de ces hommes rustres, avides de mon corps de bourgeoise en chaleur parcourir mon corps.

Les yeux bandés, à 4 pattes devant notre grand miroir, je ne peux me fier qu’à mon odorat, à mon ouïe, et aux sensations sur ma peau, dans ma bouche pour les différencier.

Ma jouissance est extrême mon amour, et je ne pourrais jamais assez te remercier de me faire découvrir ce plaisir si particulier.

Laura, 40 ans.

Mariée avec bonheur depuis 10 ans à un homme libertin, Arnaud, mon mari, adore m’offrir à des inconnus pour des séances de gang bang.

Directrice des ressources humaines, mes fonctions m’obligent à une tenue et une attitude très stricte dans mon travail.

Mais mon adorable mari a compris très rapidement que j’avais besoin d’un espace pour permettre à mon corps d’exulter. J’avais besoin pour l’équilibre de notre couple, mais aussi pour supporter la pression de ma vie professionnelle, de pouvoir accéder à mes fantasmes et les mettre en scène.

Arnaud a compris cela et c’est avec bonheur qu’il me fait découvrir les joies et les plaisirs du candaulisme.

Pouvoir préparer mon corps à devenir un garage à bites et un réservoir à sperme, le temps d’une soirée, l’excite au plus haut point.

Pour cette séance, il a passé une petite annonce sur un site dédié en mettant de très belles photos de ma croupe arrosée de sperme, des gros plans de ma chatte dégoulinant de jus.

Il a aussi posté des photos de ma généreuse poitrine souillée de foutre bien épais.

Les réponses n’ont pas tardé et il a choisi les participants avec soin selon ses propres critères.

Je ne sais ni combien ils sont, ni d’où ils viennent.

Pour ce soir j’ai choisi avec soin ma tenue. Pouvoir porter cette lingerie faite de soie et de dentelle provoque instantanément chez moi une modification de mon état d’esprit.

Ainsi parée je me sens chienne. Quelque soit le nombre d’invités ce soir, je recevrais leurs queues et leurs semences avec plaisir.

J’admire dans le reflet de notre grand miroir mon corps.

Mon redresse seins met en valeur mes superbes mamelles. Mes bas noirs bordés d’une large dentelle blanche rehaussent le cuivré de ma peau. Quant à mon string fendu, il laisse apparaitre un sexe parfait, intégralement épilé, prêt à recevoir leurs foutres.

 

Couple candauliste pour gang bang et pluralité masculine

 

Vers 20h Arnaud m’a bandé les yeux et m’a guidé vers notre chambre.

« Ma chérie, nos invités ne vont pas tarder.

Mets-toi à 4 pattes face au miroir. C’est bien mon amour.

Je ne te donnerai aucune indication sur ce qu’il va se passer. Saches juste que j’ai choisi avec soin ces hommes. Ils ne parlent qu’un français sommaire et viennent tous du même chantier. Ils ne sont pas rentrés chez eux depuis des mois et n’ont pas vu ou touché une femme depuis très longtemps, je t’aime Laura.

Ils arrivent, je reviens »

Ainsi parée, en position de chienne en chaleur, j’entends leurs pas lourds dans le couloir, la porte qui s’ouvre puis leurs respirations.

Arnaud s’est approché de moi et me murmure à l’oreille

« Écarte un peu tes cuisses mon amour, je vais te préparer ».

Le son de sa voix, son souffle d’excitation retenu me fait déjà gémir.

Délicatement, il a introduit un doigt dans ma chatte et effectue de lent va et vient.

« Tu es à 4 ma chérie, c’est bien mais tu le sais, si tu veux prendre ces queues et récupérer leurs foutres, il faut que tu sois à 8 très rapidement ».

Arnaud est gynécologue obstétricien, et c’est toujours ainsi qu’il mesure mon taux d’excitation. Avec ses doigts.

J’entends le souffle de ces hommes. Pour l’instant ils n’ont pas le droit de me toucher. Tant qu’Arnaud ne leur a pas donné le feu vert ils se branlent en me regardant.

J’entends leurs souffles et je reconnais le bruit des bites qu’on astique. Je peux même déjà sentir les premiers effluves de ces sexes tendus, prêts à décharger dès qu’Arnaud les autorisera.

Alternant lenteur et rapidité, Arnaud me doigte. Je n’ai pas besoin qu’il me dise à combien je suis. Je sens ma chatte dégouliner de son propre jus et là je n’ai qu’une envie, me faire prendre par tous ces mâles.

Sentir leur queue me fouiller le ventre, ou la bouche. Sentir leurs mains rugueuses caresser avec avidité mon corps.

Tout d’un coup Arnaud arrête son mouvement.

« Messieurs ! Elle est à vous »

Tu as déclenché la porte des enfers mon cœur. Ces hommes se jettent sur moi sans aucun ménagement.

Plus tard, dans la soirée, tu me diras que tu leur as expliqué qu’ils devaient se montrer sauvages avec moi car tu voulais me punir.

 

Deux trous prêt pour accueillir plein de bites à la suite - Laura pute pour groupe d'hommes

 

Ils ont visiblement bien retenu la leçon.

Aucune douceur dans ces mains qui agrippent mes mamelles. Ces mains qui agrippent mes hanches pour me pénétrer d’un coup sec.

Les bites caressent mon visage, s’invitent dans mes mains, dans ma bouche.

Aveugle à leurs mouvements, je ne peux anticiper ce qui se passe. Tous mes sens sont en alerte.

Entendre tout d’un coup un râle, me demander d’où ça viendra à l’instant même où une giclée de sperme chaud vient souiller mon visage.

Je sens l’odeur forte de ces bites qui caressent mon corps, mon visage, s’attardent dans mes mains ou ma bouche le temps que je les fasse gicler ou que ma chatte soit enfin libre pour prendre le relais alors même que le foutre bien chaud du précédant s’écoule avec lenteur entre mes cuisses.

Je ne t’entends pas mon amour, mais je sais que tu es là. Veillant à ce que tout se passe bien.

Je ne te vois pas mais je sais que tu leur donnes des consignes muettes, avec tes mains.

Quand je sens l’un de ses hommes se glisser sous moi, tandis qu’un autre attrape mes hanches, je devine aisément que tu les as regardés calmement en levant ta main droite, 2 doigts levés.

Ils ont compris que tu leur demandes une double pénétration. Cette situation les rend fou. Ils veulent tous y passer.

Alors 2 par 2, ces hommes me prennent en doublette.

Je sens leurs queues fouiller mon ventre sous les encouragements de leurs camarades.

Certains se soulagent sur mon dos ou sur mon cul. Malgré ma position j’ai encore une bite à la bouche.

Mon corps n’est plus que souillure, foutre et sueur.

Je lève mon visage souillé de sperme vers toi.

Délicatement tu essuies mon visage et mon corps.

« Tu as été formidable mon amour »

Le calme est revenu mais je sais qu’ils sont là. Tu aimes terminer nos séances en me reprenant dans leur foutre. Tu aimes éjaculer dans mon ventre après qu’il ait été souillé par ces inconnus.

Alors tu m’allonges sur le lit et tu me fais l’amour, doucement, délicatement.

« Tu es ma femme Laura, et je t’aime. »

D’un geste tu les as congédiés de la main.

Ces hommes t’ont entendu jouir en moi, ils savent maintenant avec certitude que je suis à toi.

Pour vivre votre fantasme, au tel avec LAURA :

Pour écouter LAURA raconter ses récits sexe par tel :

  1. Jean Robert
    | Répondre

    super récit très excitant, difficile de ne pas se branler en  »visualisant » les différents moments de ce gang bang ! Pure jouissance ! Merci de ce partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *